06 XX XX XX XX toto@xmail.com

Dans cet intitulé que l’on retrouve en guise de logo et sur toutes les publications issues du Château de Guédelon, le mot clé est le verbe : ils bâtissent.

guedelon-oct2016-3Il y a quelques années (avec un grand S parce que ça date) j’ai participé à des chantiers de restauration du patrimoine à Coulommiers. A l’époque j’apportais mon concours pour refaire une partie de la toiture du Logis du Commandeur de la Commanderie des Templiers, et précédemment en oeuvrant dans les jardins. Il s’agissait de restauration, de remettre en état en respectant les techniques et les codes de l’époque, pour que puisse perdur
er une construction du XIIème siècle. A Guédelon le concept est très différent puisqu’ils “bâtissent un château fort”. C’est là la différence et ce qui fait une partie de la richesse de ce projet.

guedelon-oct2016-7
Démonstration de taille de pierre, par Florian Renucci, le maître d’oeuvre.

Nous avons eu le plaisir et l’honneur de visiter le Château en compagnie de Florian Renucci, le maître d’oeuvre et notre guide pour l’occasion. C’est à lui qu’est revenue la mission de transmettre sa passion et son savoir. Les questions furent nombreuses et les réponses riches en informations, c’est grâce à celles-ci que je vous narre aujourd’hui cette visite.

guedelon-oct2016-29Le Château fort de Guédelon voit le jour en 1997 dans l’Yonne, à une trentaine de kilomètres d’Auxerre, lorsque des passionnés d’histoire et de construction se lancent dans l’aventure. Situé sur une ancienne carrière ce site magnifique permet de fournir tout ce qui est utile pour la réalisation d’une telle œuvre selon les méthodes employées au XIIIème siècle. C’est ainsi que se retrouvent tous les savoirs-faire d’antan, chaque travailleur occupe un poste bien précis qui fait vivre les autres. guedelon-oct2016-6Construire un château n’est pas seulement l’agencement des pierres et du toit, il faut extraire ces pierres, les tailler, fabriquer les tuiles en ayant préalablement extrait la terre, fabriquer des poutres dans des troncs coupés sur place. Cela démontre une vue d’ensemble et une organisation adéquate.

Mener à bien un tel projet nécessite une organisation rigoureuse et une juste répartition des tâches. Mais comment faire lorsque de nombreux métiers d’antan ont disparu et que les savoir-faire se sont éteints avec eux ? Il a fallu se documenter, expérimenter, essayer, réinventer et améliorer sans cesse pour retrouver à la fois les gestes et les méthodes. guedelon-oct2016-13Le Château de Guédelon devient alors à la fois un témoin et de laboratoire entre le XIIIème siècle et nos jours. Ainsi quotidiennement les avancées du chantier permettent de répondre à de nombreuses questions que les spécialistes et les visiteurs néophytes se posent concernant l’édification, les moyens employés pour monter des blocs de pierre si lourds (je vous rassure les ouvriers ne montaient pas les pierres extraites en montant les escaliers), la provenance et les techniques de travail des différents matériaux, …

guedelon-oct2016-35“Contrairement aux chantiers de construction actuels, Guédelon est fortement recommandé au public. Les oeuvriers ont pour mission de montrer et expliquer les savoir-faire ancestraux à un large public. L’extraction de la pierre, le montage d’une voûte, le travail de la forge, l’assemblage de charpente, la fabrication d’une tuile, l’utilisation des engins de levage…sont autant de techniques et de gestes que les visiteurs peuvent découvrir et suivre en visitant Guédelon.” (source)

guedelon-oct2016-34Étant déjà venu visiter ce chantier j’ai eu le plaisir tout particulier de voir le fonctionnement du moulin que je n’avais pas vu auparavant. Il a été construit d’après les vestiges archéologiques d’un moulin du XIIe siècle retrouvé à Thervay dans le Jura. Sa conception nous informe sur le degré d’ingéniosité des travailleurs de l’époque : canalisation de l’eau, engrenages en bois, meule en pierre tournante, gestion du débit de grains en fonction du résultat souhaité, … guedelon-oct2016-31L’Homme avait réussi à créer une machine performante en canalisant un mince filet d’eau et en lui faisant prendre suffisamment d’ampleur pour impulser la roue en bois. L’actuel meunier sait raconter l’histoire de la machine avec beaucoup de simplicité et d’humour ce qui rend cette visite particulièrement adaptée aux nombreux amateurs qui se posent nombre de questions.

guedelon-oct2016-40Vous l’aurez compris je suis sous le charme du projet même de ce chantier. Les différents intervenants, qu’ils soient initiateurs du projet, guides, ou “simples” ouvriers artisans sont acteurs de la création du Château ainsi que responsables de l’aspect pédagogique et ludique de chaque visite. Tous construisent le bâtiment en la présence des visiteurs, leur donnent des informations et les renseignent sur les étapes de fabrication.

Je vous invite à consulter le site officiel qui vous apportera des informations complémentaires et qui vous permettront de préparer votre future visite.

Remerciements :
Je voudrais remercier spécifiquement Monsieur Florian Renucci pour nous avoir permis cette visite particulièrement enrichissante et passionnante, ainsi que les membres actifs de l’ASPBVBA (l’Association pour la sauvegarde du Patrimoine et de la Biodiversité des Vallées du Betz et de l’Ardouse) qui ont organisé cette visite. J’évoquerai prochainement cette association à laquelle je participe dans un autre article dont le projet est très proche de celui du Château fort de Guédelon.

Vous aimez? Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •